La question du sexisme dans la langue française est débattue depuis plusieurs années déjà et a soulevé, sporadiquement, beaucoup de mythes, d'idées reçues, d'hésitations et, clairement, de l'incompréhension qui, toutes, ont été brandies tôt ou tard comme autant d'obstacles à l'avancement de cette cause. Le langage n'est pas neutre: faut-il encore le rappeler? Les mots les plus anodins sont porteurs de sens, les sens renvoient à des images, à des valeurs, à des attitudes et à des comportements, et ces comportements ont été créés et façonnés par la société. En fait, par une partie de la société. Et c'est sur cet a priori que repose la remise en question du langage sexiste: la seule vision du monde qui émane du langage est celle des citoyens, et non des citoyennes.

Entrez


 


Tous droits réservés © Céline Labrosse, 2005