Les expressions non sexistes


« Agir avec prudence et diligence »

  • « À compter du 1er janvier 1994, date d’entrée en vigueur du Code civil du Québec, de nouvelles règles en matière de logement s’appliquent. Mentionnons que le Code civil du Québec remplace le Code civil du Bas Canada qui date de 1866. […] Changements d’ordre terminologique […] Bon père de famille remplacé par : agir avec prudence et diligence », Régie du logement, Gouvernement du Québec, 1994


Civilisation

  • « Le Musée national de l’homme devient le Musée national des civilisations et, plus tard, le Musée canadien des civilisations », À juste titre. Guide de rédaction non sexiste, 1998


Course-poursuite

  • « Un garçon de 11 ans a été arrêté par la police dans la région d’Atlanta, après une course-poursuite au cours de laquelle le gamin a roulé à plus de 175km/h », La Presse, 29-11-1999


Députation

  • « À l’Assemblée nationale [du Québec], la députation péquiste relancera notamment les questions de l’alourdissement fiscal et tarifaire affectant les familles, de la révision de la Loi sur la protection de la jeunesse, de l’énergie éolienne, du financement de l’éducation, de la place du Québec sur la scène internationale et du « démantèlement appréhendé» des services de garde en milieu familial, a énuméré Mme [Louise] Harel », Le Devoir, 07-10-2005


Direction

  • « Recrutement de cadres. Direction du développement [pour Drakar] », La Presse, 07-02-1998


Directorat

  • « Désignée par les membres du conseil d’administration de la Banque Laurentienne comme présidente du conseil, Jeannine Wood est devenue la première femme à occuper un tel poste au Canada. Depuis longtemps habituée au rôle de pionnière, Mme Wood a, selon son expression, « cassé la glace » à bien des endroits. Elle a été membre depuis 22 ans du conseil d’administration de la plupart des grandes compagnies du Canada, et dans la grande majorité des cas, elle était la première femme à occuper ce poste. Au nombre des directorats d’entreprises qu’elle assume, il faut citer la Banque Laurentienne, où elle est entrée en fonction en 1977, BCE, Sun Life du Canada, Bell Canada. Elle a déjà été membre du conseil d’administration de la SGF et de celui d’Hydro-Québec pendant dix ans », La Presse, 25-01-1998


Être humain

  • « Elle ne voulait pas y aller, elle y va quand même. Dominique Voynet, porte-parole des Verts, déclarait, au soir du 1er juin, qu’elle était agacée qu’on lui demande sans cesse si elle allait être ministre, si ça lui faisait plaisir, quel genre de ministère elle aimerait avoir, toutes questions qu’elle jugeait prématurées. Oui, ça lui ferait surement plaisir, car elle est un être humain comme les autres, pas plus à l’abri des ivresses et des prestiges, mais de bons amis sauraient la ramener sur terre », Le Monde, 06-06-1997
  • « Les habitants de la ville sont dans la misère. Quand on est affamé, on est prêt à tout, et si on nous donne à manger, tout peut changer. Les êtres humains sont faibles devant la faim. Tous les habitants se réunissent donc pour l’accueillir; ils comptent sur elle et espèrent qu’elle va les sauver de la faillite », Le Devoir, 24-25 septembre 2005
  • « Le virus [de la grippe aviaire] avec lequel on nous fait peur à l’heure actuelle, le H5N1, a été isolé pour la première fois chez un être humain en mai 1997, dans l’extrême sud de la Chine. Un enfant de trois ans qui a attrapé le virus est mort de pneumonie consécutive. Premier cas documenté grâce au réseau de surveillance mis en place par l’OMS », Le Devoir, 22-23 octobre 2005
  • « L’être humain est apparu il y a 150 000 ans dans un continent africain qui regorgeait de lions, d’éléphants, d’hippopotames, rappelle [David] Suzuki. Petit nain sur deux pattes en comparaison de ces mastodontes fabuleux, il n’était alors pas très imposant. Dans cette savane féroce, les humains apparaissaient comme peu corpulents, peu rapides, peu forts, peu nombreux et pourvus de sens de la vue et de l’audition peu aiguisés comparativement aux autres créatures », Le Devoir, 09-01-2006
  • L’être humain est bien étrange. On peut le tirer du lit une heure plus tôt, pourvu qu’il croie que c’est toujours à la même heure. Psychologiquement, il ne pourrait pas supporter faire du 8 à 4 au lieu de 9 à 5. Pourtant, c’est exactement ce qu’on lui fait faire », Lettre parue dans Le Devoir, 31-12-2008


Femme et homme
Homme et femme

  • « La solidarité de ces hommes et de ces femmes, encore bien vivante aujourd’hui, nous inspire le respect qui se traduit par ce rassemblement commémoratif scellé dans l’histoire de Sainte-Geneviève », Ville de Sainte-Geneviève (de Pierrefonds), décembre 1995
  • « Paix sur la terre aux hommes et aux femmes de bonne volonté », Madame au foyer, novembre-décembre 1996
  • « Certes, l’histoire est indispensable et l’ignorance que nous en avons, en ce pays, nous hante. Mais l’honnête femme et l’honnête homme de 1997 devraient décoder d’emblée, devant leur ration quotidienne de nouvelles télévisées, les cruels enjeux qui font une guerre civile au Zaïre, un chaos en Albanie et l’esclavage d’enfants en Indonésie », Le Devoir, 22-23 mars 1997
  • « Dans le numéro d’avril de l’édition roumaine du magazine Playboy, un article donne dans le détail la recette de l’amour brutal. L’article intitulé « Comment battre votre femme sans laisser de trace » décrit étape par étape le processus de violence conjugale qui, selon le magazine de charme, peut conduire à des scènes amoureuses inoubliables. Ce qui n’est pas du tout du gout de 14 organisations de défense des droits de l’homme et de la femme. Dans un communiqué commun, elles estiment que « cet article est une incitation claire à la violence conjugale » et appellent les autorités roumaines à « réagir », La Presse, 29-04-2000
  • « Les archéologues en sont désormais certains: Cahuachi était un centre politique, culturel et religieux où vivaient les hommes et femmes qui réalisèrent les énigmatiques lignes de Nazca, oeuvre d’une civilisation antérieure aux Incas », Le Devoir, 31-08-2005
  • « La réflexion nous amène sur la délicate et toujours actuelle question des rapports hommes-femmes. Chrystine Brouillet, qui a vécu 12 ans à Paris, trouve-t-elle une différence entre les attitudes des Québécoises et des Françaises en ce domaine? « À Paris, dès qu’elle est en couple, c’est rarissime qu’une femme sorte seule le soir et même avec ses amies. Là-bas, la société est vraiment machiste. Ici, nous sommes très libres. Et chanceuses d’être rendues où nous en sommes sur le chemin de l’égalité. Mais il faudrait que ça dure. Ça me tue d’entendre autant de jeunes filles marteler qu’elles ne sont pas féministes. Comme si c’était une tare! À moins de se montrer complètement inconscientes, comment, en 2005, peut-on ne pas l’être? Sinon, c’est accepter d’être sous-payées, maltraitées, de se voir refuser l’avortement. Quand on constate ce qui se passe avec la montée de la droite aux États-Unis, on a peur. Les acquis sont si fragiles. Et les hommes eux-mêmes en bénéficient. Ils sont plus ouverts. Ils prennent leur rôle de père davantage au sérieux »», Madame, octobre 2005
  • « Un des moments forts du congrès [le premier congrès international du féminisme islamique, qui s’est déroulé à Barcelone] qui a réuni environ 400 personnes, selon les organisateurs, a été quand Amina Wadud, professeur d’études islamiques aux États-Unis, a prononcé le jutba (sermon) du vendredi et dirigé le prêche devant un public d’hommes et de femmes », Le Devoir, 31-10-2005
  • « Selon les données préliminaires, la principale catégorie des nouveaux arrivants [au Québec], soit quelque 30 000, est celle des « travailleurs qualifiés ». On compte aussi 6800 hommes ou femmes d’affaires », Le Devoir, 04-11-2005


Gens d’affaires

  • « Pour souligner davantage la présence des femmes dans les milieux d’affaires, M. [Bernanrd] Landry a rappelé qu’une nouvelle expression est de plus en plus utilisée pour décrire les hommes et femmes d’affaires : maintenant, a indiqué le ministre, on parle de « gens » d’affaires », La Presse, 02-02-1985
  • « Plus tôt dans la journée, alors qu’il rencontrait des gens d’affaires à Montréal, le premier ministre [Jean Charest] avait reçu la visite, à l’extérieur, de manifestants du secteur public et parapublic venus exprimer leur lassitude de n’avoir toujours pas signé de convention collective avec l’État », Le Devoir, 31-08-2005
  • « Plus tôt dans la journée, alors qu’il rencontrait des gens d’affaires à Montréal, le premier ministre [Jean Charest] avait reçu la visite, à l’extérieur, de manifestants du secteur public et parapublic venus exprimer leur lassitude de n’avoir toujours pas signé de convention collective avec l’État », Le Devoir, 31-08-2005


Gens de hockey

  • « La réaction est sans surprise : les gens de hockey acceptent assez mal la condamnation – toute relative – de Marty McSorley, des Bruins de Boson, qui, en février dernier, décapitait presque un joueur des Canucks de Vancouver à coup de bâton », La Presse, 11-10-2000


Gens de loi

  • « Les nouveau Code civil du Québec entre en vigueur le 1er janvier 1994 et il faudra bien que ses premiers utilisateurs, les gens de loi, potassent un petit peu à l’avance », La Presse, 08-04-1993


Gens de pouvoir

  • « Gens de pouvoir. […] C’est que le corps enseignant soupçonne à peine l’influence qu’il exerce sur les adultes de demain. Souvent aux prises comme tout le monde avec des problèmes émotifs ou financiers, les profs ignorent jusqu’à quel point ils façonnent la pensée de leurs élèves. Un geste, un sourire ou une conversation avec un prof peut avoir des retombées positives ou négatives très marquées dans la vie future d’une jeune. […] Les profs sont des gens de pouvoir mais ils en ignorent toute l’étendue. Personne ne le dit car le pouvoir déclaré pourrait devenir menaçant dans une société qui se cherche encore », Cités Nouvelles, 06-10-1996


Gens de robe

  • « Le nouveau Code civil obligera les gens de robe à retourner sur les bancs d’école. D’ici six mois, 16 000 avocats, 3 500 notaires et 450 juges retourneront sur les bancs d’école », La Presse, 08-04-1993


HomoGaspillus

  • « L’HomoGaspillus ne néglige rien pour rendre son jardin plus vert que celui de son voisin. Jaloux de son voisin et l’épiant constamment, il ne recule devant aucune dépense d’eau pour le surpasser. Saviez-vous que l’arrosage constitue la plus grande dépense en eau potable à l’extérieur de votre maison? Votre boyau d’arrosage débite plus de 1000 litres d’eau potable à l’heure. Cette quantité d’eau pourrait étancher votre soif pour au moins trois ans », Publicité du ministère de l’Environnement du Québec parue dans Cités Nouvelles, 14-08-2005


Homo otiaqus

  • « L’Homo otiaqus ou le nouveau professionnel de la traduction », Circuit, automne 1996


Homo paresseusis

  • « En mai dernier, Piers Steel, un professeur de l’université de Calgary, a publié les résultats d’une longue (évidemment) enquête sur la procrastination, qui conclut que le fait de remettre les choses à plus tard est un comportement atavique, hérité des centaines de générations d’homo paresseusis qui nous ont précédés, et donc que si vous êtes toujours coincé avec une pile haute comme ça à la dernière minute, ce n’est pas votre faute », Le Devoir, 5-6 juillet 2003


Homo sapiens

  • « L’Homo sapiens a toujours tenté de régler ses activités sur les astres. De nos jours, il a parfois même la prétention de régler les astres sur ses propres activités. L’heure, par exemple. Ainsi, par définition, il est midi au milieu du jour, lorsque le soleil est à mi-chemin entre son lever et son coucher, de même que minuit marque le milieu de la nuit », Lettre parue dans Le Devoir, 31-12-2008


Homo transportus

  • « Que serions-nous sans les transports? Ils nous abreuvent, nous nourrissent, nous habillent, nous permettent de travailler. Les transports façonnent nos vies, contribuant grandement à l’évolution de notre société. À tel point qu’aujourd’ hui, nous sommes tous des « homo transportus », Brochure distribuée lors de la Semaine nationale des transports, 1er – 7 juin 1998


Humain

  • « Le respect, l’accueil, la rigueur sont mes marques de commerce. J’aime les humains et je [Sylvie Pelletier] suis consciente de l’éthique indispensable à toute relation de confiance », L’Économique, octobre-novembre 1996
  • « Et comme l’écrivait le collègue [Fabien] Deglise, une cour de justice allemande a ordonné à Monsanto de dévoiler la controverse entourant son MON 863 – que vient d’approuver Santé Canada, en passant. Les rats ont développé des effets secondaires: sang, reins, foie… et les humains, ma foi, peuvent être à risque. Il y a beaucoup du rat chez les humains. Vous pouvez lire le rapport de plus de mille pages pendant vos vacances », Le Devoir, 6-7 aout 2005
  • « Un pêcheur d’un village de la région de Tchernobyl. Si les humains ne peuvent toujours pas se réinstaller dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, une centaine d’espèces sont de nouveau présentes dans la zone évacuée », Le Devoir, 11-08-2005
  • « Je ne suis pas convaincue que je fais le bien et je ne mets pas Dieu dans mes textes. Mes trois vertus théologales sont l’humain, la vie et le beau travail, non ce triage entre bons et méchants qu’on pratique encore et qui empeste l’égocentrisme », Lettre parue dans Le Devoir, 24-25 septembre 2005
  • « « Attention, humains dans leur environnement naturel », annonce la pancarte. Les visiteurs du zoo de Londres ont pu découvrir hier huit de leurs congénères, trois hommes et cinq femmes, vêtus de maillots de bain ornés de feuilles de vigne et enfermés dans un enclos à côtés des singes. On pouvait voir les captifs volontaires sur un rocher dans un espace normalement réservé aux ours », Le Devoir, 27-28 aout 2005
  • « L’humain toujours plus fort que la machine. Le scénario-catastrophe est alimenté depuis des lunes par l’univers de la science-fiction: un jour, les machines vont prendre le contrôle des humains, les asservir et surtout présider à leur destinée, pour le pire, bien entendu », Le Devoir, 12-13 novembre 2011
  • « Nous sommes désormais sept milliards sur Terre. Partout, les humains se ressemblent, ils apportent leur petite pierre au monde et composent le chant de notre humanité. Notre collaboratrice Monique Durand propose cet été une série de rencontres survenues au cours de ses voyages, ici et ailleurs », Le Devoir, 7-8 juillet 2012



À hauteur d’humains

  • « « Vos chaussures ne mentent pas », lance Don à un potentiel client new-yorkais à la dégaine négligée. Mieux, elles vous précèdent et annoncent vos couleurs, renchérit depuis Tokyo Yuya, qui pratique le peau à peau dans son échoppe au fil d’un ballet de velours à la précision maniaque. Dans leur sillage, Stacey Tenebaum ne perd jamais sa perspective: on est ici à hauteur d’humains. On ne s’étonne pas que son documentaire [Les cireurs} ait été accueilli avec autant de chaleur aux Hot Docs de Toronto en mars dernier », Le Devoir, 17-18 juin 2017


Humanité

  • « Cela dit, je suis persuadée qu’ils vont trouver leur voie sans nous. Les jeunes sont en général plus instruits que leurs ainés. Mëme ceux qui ne vont pas à l’université sont plus éduqués qu’aucune génération avant la leur. Avec Internet et les nouvelles technologies, ils sont branchés sur le monde. C’est la première fois depuis la naissance de l’humanité que l’on a accès à un si grand terrain de jeu », La Gazette des femmes, mai-juin 2004
  • « Dans toute l’histoire de l’humanité, les gens ont eu tendance à attribuer les évènements à l’influence des astres. Une femme me disait un jour que la date de Pâques établie d’après le cycle lunaire avait une influence importante sur la météo printanière. Selon elle, plus Pâques arrivait tard, plus les températures fraiches persistaient. Malgré mes explications, elle persistait à croire qu’elle avait raison, puisque, d’après elle, la position de la lune influait entre autres sur la température de notre hémisphère nord. J’ai répondu « peut-être », mais que si c’était le cas, la date de Pâques n’y était pour rien, car notre calendrier avait été créé par des humains pour leurs propres besoins, sans autre rapport avec le système solaire que le fait que notre planète met environ 365 jours pour faire le tour du soleil », Lettre parue dans Le Devoir, 31-12-2008


Jeunes d’affaires

  • « Jeunes entreprises. Devenez jeunes d’affaires. Si votre jeune voisin de 16 ans vous regarde droit dans les yeux et affirme qu’il est vice-président d’une petite entreprise… croyez-le. C’est qu’il fait partie du programme Mini-Entreprise de Jeunes Entreprises du Québec, organisme sans but lucratif qui permet aux jeunes de secondaire V et de la première année de cégep de tâter le pouls du monde des affaires en investissant… 5$ et deux heures et demie de travail par semaine», La Presse, 22-02-1997


Lectorat

  • « Comme étudiant ou étudiante, professeur ou professeure, employé ou employée de soutien, professionnel ou professionnelle, administrateur ou administratrice, vous faites partie d’un public lecteur fortement segmenté. Le défi hebdomadaire de l’équipe du Fil est de capter l’intérêt de chacun des segments de ce lectorat aux intérêts divers et qui semblent, parfois, divergents », Au fil des évènements, 31-08-1995
  • « La Presse est un quotidien choyé, privilégié par la qualité de son lectorat », La Presse, 16-11-1996


Monsieur et Madame Tout-le-Monde

  • « M. et Mme Tout-le-Monde ont profité des installations du PEPS depuis 25 ans », Contact, printemps-été 1996
  • « Monsieur et Madame Tout-le-Monde perçoivent parfois le Canadien différemment des plus fervents partisans », La Presse, 29-04-1997
  • « Après l’état de siège à Joliette, les projecteurs, les antennes paraboliques, les caméras ont disparu; les journalistes, techniciens de divers réseaux de télévision, monsieur et madame Tout-le-monde sont rentrés chez eux. Le cirque est démantelé. La chapiteau démonté. Avant de se pencher sur le jugement du juge beaulieu, il me semble important de remettre en contexte l’affaire Bernardo-Homolka. On sait qu’elle [Karla Homolka] a fait connaissance de Paul Bernardo à 17 ans, son prince charmant. Elle se marie avec ce prince et il lui dit pendant leur lune de miel qu’il est le violeur de Scarborough. Comme cadeau de mariage, il la viole et la bat», Lettre parue dans Le Devoir, 21-06-2005
  • « Jean-Pierre Desaulniers appartenait à cette catégorie d’intellectuels, trop rares en ce pays comme en bien d’autres, qui n’ont jamais hésité à plonger les deux mains dans la culture populaire, sans crainte de se salir ou de salir leur réputation. Il s’est volontairement éloigné des circuits intellectuels habituels, jalonnés de communications scientifiques souvent vaines et de colloques fermés, et privilégié le contact avec M. et Mme Tout-le-monde », Lettre parue dans Le Devoir, 27-28 aout 2005
  • « Le premier ministre Stephen Harper s’est invité dans la cour arrière de la famille Huang, à Richmond, en Colombie-Britannique, hier, d’où il a vanté les mérites de la politique familiale qu’il a développée au cours des dernières années. Un tricycle, une trottinette et des jouets savamment disposés en désordre: le décor était planté et M. Harper a poursuivi sa quête pour tenter de gagner le coeur de monsieur, et surtout madame Tout-le-monde, le chef conservateur ayant traditionnellement eu du mal à obtenir l’appui des électrices », Le Devoir, 09-09-2008


Personnalité

  • « L’énumération des « premières » que Jeannine Wood a collectionnées serait trop longue. Il faut mentionner cependant qu’elle a été la première femme à recevoir un doctorat honorifique de la faculté des sciences de l’administration de l’université Laval en 1990. Détail amusant avec le recul du temps : elle était tellement en avance sur la terminologie de son époque qu’en 1974, ses pairs de l’industrie de l’électricité, pourtant un monde d’avant-garde, l’ont élue « Homme du mois ». La revue Commerce répétait la chose en faisant d’elle l’Homme du mois de juin 1976. Cette nomination était accompagnée d’un diplôme honorifique des HEC de Montréal. La Presse salue la nomination de Mme Jeannine Wood à la présidence du conseil d’administration de l’une des six banques du Canada en la nommant la Personnalité de la semaine », La Presse, 25-01-1998


Personne

  • « Personne directrice générale adjointe [pour Développement et paix]», Annonce parue dans La Presse, 17-05-1997
  • « Personne agente du matériel pédagogique [pour Développement et paix]», Annonce parue dans La Presse, 07-02-1998
  • « La personne gagnante choisira parmi quatre voitures extraordinaires », Concours « C’est l’hiver, il faut remuer » de la carte General Motors, mars 1999
  • « Personne pour la vente de systèmes d’entrainement [pour SAF Drives and Automation], Annonce parue dans La Presse, 29-07-2000
  • « Personne coordonnatrice de la collecte de fonds [pour Développement et paix]», Annonce parue dans La Presse, 03-02-2001
  • « Une fois encore, la question des droits de la personne et plus précisément du Tibet aura été à l’ordre du jour de la rencontre entre les chefs de gouvernement chinois [Hu Jintao]et canadien [Paul Martin] », Le Devoir, 10-11 septembre 2005
  • « Ce document stipule que l’intérêt porté à cette consultation démontre une fois de plus l’urgence d’agir pour favoriser la reconnaissance des acquis des personnes immigrantes formées à l’étranger », Le Devoir, 15-16 octobre 2005
  • « Dans le débat qui oppose les aspirants au leadership du Parti québécois, je voterai pour la personne la plus compétente et la plus intègre. À mon avis, ce n’est pas une simple affaire que de diriger un peuple et de le conduire à son indépendance, et la personne choisie doit et devra montrer patte blanche », Lettre parue dans Le Devoir, 11-11-2005


Personne de la rue

  • « De la personne de la rue au président de la République Carlo Azeglio Ciampi, toute l’Italie s’est émue devant la détermination et la simplicité de ces deux jeunes femmes [les otages italiennes Simona Torretta et Simona Pari, libérées à Bagdad], Le Devoir, 29-09-2004


Personnel

  • « Personnel enseignant, temps plein, temps partiel ou suppléant [à la Commission des écoles catholiques de Montréal] », Annonce parue dans La Presse, fin des années 1990


Poste

  • « Poste à la direction générale [Cégep André-Laurendeau] », Annonce parue dans La Presse, 22-02-1997
  • « Postes en financement international (hommes ou femmes) [pour la Société pour l’expansion des exportations], Annonce parue dans La Presse, 03-05-1997


Poursuite policière

  • « Une poursuite policière mortelle. La Sureté du Québec poursuit son enquête sur les circonstances de la mort d’une adolescente de 14 ans dans la nuit de lundi à mardi à Deux-Montagnes. L’incident mortel s’est produit quand la police de Saint-Eustache a tenté d’intercepter une automobile avec quatre personnes à bord pour une infraction au code de la sécurité routière », Métro, 1er mars 2006


Présidence

  • « Les affaires courantes de l’organisme sont réglées par un Bureau de cinq membres dont les fonctions sont : présidence, vice-présidence, direction générale, secrétariat-trésorerie et présidence d’honneur », Prospectus du Conseil international d’études francophones, 1997-1998


Soi

  • « Pour ce qui est des frites en question, elles sont scrupuleusement épluchées, découpées à la main par monsieur Marcel soi-même, avant d’être cuites à l’huile d’arachide (qu’on change tous les jours, après nettoyage maniaque de la friteuse [chez Marguerite « la Frite »], Voir, juillet 1994