Les titres féminins commençant par les lettres G, H, I

G


Galeriste

  • « Alors qu’elle annonçait son lot d’expositions pour la rentrée culturelle dans le secteur des arts visuels, la galerie Sylviane Poirier art contemporain est pourtant restée vide cette fin de semaine, alors que les vernissages se succédaient. Plutôt que de continuer ses activités normales, la galeriste préfère rectifier le tir et redevenir agent pour ses artistes », Le Devoir, 13-09-2005


Gangster

  • « Le retour de Monica. Vingt-cinq ans après sa mort, à la suite d’un vol de banque, un « roman » fait revivre la gangster la plus célèbre que le Québec ait connue », L’Actualité, 01-04-1997
  • « Le film [Monica la Mitraille], basé sur un roman de Georges-Hébert Germain retraçant la vie de la célèbre gangster », Le Devoir, 27-28 sept. 2003


Garde du corps

  • « Les amazones de Kadhafi. Ses gardes du corps sont des femmes. Le colonel Kadhafi, chef de l’État lybien, aime provoquer mais il n’est peut-être pas cet horrible tyran que les États-Unis crucifient périodiquement. L’homme aurait su émanciper les Lybiennes. Ingénieures, militaires, pilotes de lignes ou institutrices, les femmes exercent les mêmes professions que leurs compatriotes masculins », Recto Verso, mars/avril 1998


Gardienne (de but)

  • « [Au hockey] Jayna Hefford, du Canada, fait toute une pirouette après avoir déjoué la gardienne américaine Sara DeCosta. Victoria Movsessian est arrivée un peu tard pour sauver la situation », Le Journal de Montréal, 15-02-1998


Géante

  • « « Messieurs, il y a une révolution qui gronde dans les cuisines américaines », avait écrit Betty Friedan, qui fut cette femme de la classe moyenne américaine des années 50, éduquée à l’université mais contrainte d’élever ses trois enfants à la maison une fois mariée. L’annonce de sa mort faisait la une des journaux hier. « Elle a joué un rôle pivot, un rôle essentiel pour lancer la seconde vague du mouvement féministe moderne », a déclaré au Washington Post, la présidente actuelle de NOW, Kim Gandy. « C’est une géante du XXe siècle pour les femmes et, plus important encore, elle a eu un rôle catalyseur pour changer la culture américaine », a dit pour sa part Eleanor Smeal, présidente de la Fondation pour la majorité féministe. « Elle a posé le problème et a eu le courage de faire quelque chose pour s’y attaquer », a-t-elle ajouté dans un communiqué », Le Devoir, 06-02-2006


Gendarme

  • « La seconde boite noire, le Flight Data Recorder (FDR), contient des centaines de paramètres du vol, dont la vitesse, l’altitude ou encore le régime moteur de l’avion. De la même couleur que la roche, elle a été retrouvée « au fond d’une ravine très raide », a raconté Alice Coldefy, la gendarme qui a mis la main sur cet objet grand comme une boite à chaussures », Le Devoir, 05-04-2015


Génie

  • « Son premier roman, je l’avais reçu en manuscrit, je me suis dit: c’est une petite génie. Dans l’écriture, Nelly [Arcan] a réussi quelque chose de fort avec le premier, ce qu’elle n’a pas répété dans les deux livres suivants », Le Devoir, 04-01-2008


Gentilhomme

  • « Une femme… gentilhomme. Mme Mary McLaren est devenue hier la première femme à occuper le poste de gentilhomme huissier de la verge noire au Sénat », La Presse, 21-10-1997
  • « Fonction disparue au Québec avec l’abolition du Conseil législatif [01-01-1969]. Au Parlement fédéral, le titre de cette fonction a été changé pour « huissier du bâton noir » en 1997 lorsqu’une femme a été nommée à ce poste », Assemblée nationale du Québec, 2004
  • « Nommé par le gouverneur en conseil (le gouverneur général, sur la recommandation du Cabinet), l’huissier du bâton noir doit s’acquitter d’un certain nombre de charges protocolaires ou liées à la sécurité. Cette fonction a été instituée dans l’Angleterre du XIVe siècle. On ne parle plus du « Gentilhomme huissier de la Verge noire » depuis 1997, lorsqu’une femme a occupé ce poste pour la première fois », Gouvernement du Canada, années 2000

 


Gentlewoman farmer

  • « Au début, Nanette [Workman], en bonne gentlewoman farmer, s’est acheté des moutons et des lapins pour tenir compagnie à ses chevaux, chats et chiens, mais c’est rapidement devenu trop compliqué […] », Cahier joint à La Presse, octobre 2001

 


Geôlière

  • « Dès six ou sept ans, la petite fille est séparée des garçons de son âge et même de ses frères qui ne doivent plus avoir de rapports avec les filles. Il en résulte qu’il n’y a plus de repas commun à toute la famille, les deux sexes ne pouvant être réunis à la même table. Ce principe confère à la femme certains privilèges. Ainsi les employés de l’octroi ne fouillent pas les femmes; ce qui facilite les fraudes. Les constatations judiciaires sur les cadavres de femmes ou sur les blessées ne peuvent être faites que par des femmes. Le code ne permet d’emprisonner les femmes que pour les crimes les plus graves; elles sont alors confiées à une geôlière hors de la maison commune », « La condition de la femme en Chine » par Émile Durkheim, 1903, Texte reproduit par l’Université du Québec à Chicoutimi, 16-10-2002
  • « Des geôliers femmes ont tenté de faire craquer des détenus de la base américaine de Guantánamo en pratiquant des attouchements, en portant minijupes et strings et en allant jusqu’à barbouiller le visage d’un prisonnier saoudien de faux sang menstruel, selon un document secret obtenu par AP. Le récit confidentiel détaille des techniques d’interrogatoire peu orthodoxes au camp militaire de Guantánamo Bay, à Cuba », Le Devoir, 29-30 juin 2005


Globe-trotter

  • « La globe-trotter du théâtre [Marie-Hélène Falcon]. Son Festival de théâtre des Amériques, qu’elle tient à bout de bras, attire 20 000 spectateurs. Sur sa scène, des artistes du monde entier viennent jouer sans frontières », L’Actualité, janvier 1996
  • « Lucille Vilasenor Caron, Globe-trotter invétérée », Cités Nouvelles, 02-07-2000
  • « La globe-trotter de la transparence. Huguette Labelle vient de prendre les rênes de Transparency International. [..] La Canadienne collectionne les titres, et surtout les activités militantes, en se « limitant » à quatre grands domaines: la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, l’accès à l’éducation et la défense de l’environnement. […] Elle a été l’une des premières femmes nommées au plus haut poste de la fonction publique canadienne, celui de sous-ministre », Le Devoir, 19-12-2005


Gourou

  • « De Beverly Hills, cette gourou de la beauté prépare ses crèmes elle-même dans son laboratoire. C’est de la moelle de boeuf que les plasticiens tirent le collagène qu’ils utilisent en injection dans les rides… », Madame au foyer, janvier/février 1999
  • « Les gens accourent aux ateliers d’une gourou californienne pour apprendre à entrer en communication non verbale avec un animal favori…», Synopsis du documentaire Il ne leur manque que la parole, Canada / France, 2000
  • « « On peut se servir de la vie, de notre corps, de nos sens pour apprendre à connaitre notre âme, et c’est ça qui m’intéresse, c’est ma religion. Mais attention, je ne suis pas une gourou », rigole-t-elle [Lhasa] », Voir, 29-04-2004
  • « Signés par la gourou australienne Rhonda Byrne, ex-productrice de télévision, le DVD et le livre Le Secret proposent une recette du bonheur toute simple: adoptez la pensée positive et vous récolterez ce dont vous avez toujours rêvé (amour, argent, réussite, etc.) », Métro, 12-06-2007


Gouverneure

  • « La gouverneure de l’Arizona, Janet Napolitano, a annoncé qu’elle débloquait une million de dollars de fonds d’urgence pour combattre l’immigration illégale et le trafic de drogue dans quatre comtés frontaliers, où transitent les clandestins en provenance de Chihuahua. La gouverneure a justifié cette décision par le fait que « le nombre estimé d’immigrés illégaux entrant chaque année aux États-Unis est passé de 140 000 en 1980 à 700 000 en 2004 »Le Devoir, 17-08-2005
  • « Sarah Palin, gouverneure de l’Alaska et ex-candidate républicaine à la vice-présidence des États-Unis, va publier ses mémoires l’année prochaine, a annoncé hier l’éditeur HarperCollins », Le Devoir, 14-05-2009


Gouverneure générale

  • « Après quatre mois de pause, les plus longues « vacances » du Parlement depuis des années, les 301 députés fédéraux rentrent aujourd’hui aux Communes pour entendre la nouvelle gouverneure générale, Adrienne Clarkson, lire un discours du Trône très attendu », La Presse, 12-10-1999
  • « « J’espère, Marie-Éden, que tu aimeras ta nouvelle maison« , a lancé un Paul Martin tout sourire, penché au-dessus de la fille de Michaëlle Jean, la nouvelle gouverneure générale du Canada nommée hier et qui prendra officiellement ses fonctions le 27 septembre prochain », Le Devoir, 05-08-2005
  • « La future gouverneure générale du Canada, Michaëlle Jean, a annoncé hier qu’elle renonçait à sa nationalité française, avant sa prise de fonction officielle demain », Le Devoir, 26-09-2005
  • « Lors d’une allocution le 21 octobre devant les gros noms du Parlement fédéral, dont le premier ministre Paul Martin, la gouverneure générale a en effet tenu des propos se voulant humoristiques, qui ont néanmoins semé la controverse », La Presse, 02-11-2005
  • « Au moins une personne ne s’est pas dite impressionnée par les aventures gastronomiques de la gouverneure générale Michaëlle Jean dans le Grand Nord: sa prédécesseure Adrienne Clarkson. Mme Clarkson a adopté un ton cassant lorsqu’elle a été questionnée sur la dégustation par Mme Jean d’un morceau de phoque cru, la semaine dernière, au Nunavut, un geste qui a été fortement médiatisé. L’ex-gouverneure générale a fait valoir à La Presse canadienne, en fin de semaine, en marge d’un événement au Nunavut organisé par son mari John Ralston Saul et auquel participait aussi Mme Jean, qu’elle mangeait de la viande crue dans le Grand Nord depuis 1971 et qu’elle possédait un manteau en peau de phoque », Le Devoir, 1er juin 2009


Grammairienne

  • « Il importe finalement peu de déterminer si ce sont les grammairiens, les académiciens, les puristes ou les « bons » écrivains qui ont influencé le français parlé et écrit des siècles suivants. Il demeure une évidence, à savoir que les grammairiennes, les écrivaines et les autres penseures ont brillé par leur silence en étant recluses dans la sphère privée, hors des cercles officiels, hors de la littérature reconnue, hors de la parole publique, et que, de cette façon, elles n’ont été ni entendues, ni lues, ni écoutées mais « muettées » », Livre Pour une grammaire non sexiste, 1996


Grand-Chef

  • « Nouveau règne sur le Nitaskinan. Première femme à devenir Grand-Chef d’une communauté amérindienne. Sous un soleil resplendissant, dans une robe qui se fondait au bleu du ciel, Éva Ottawa est devenue, samedi le 7 octobre, Grand-Chef de la Nation Atikamekw et présidente du Conseil de la Nation. Plus de 200 personnes […] ont formé un cercle humain, au centre duquel a eu lieu le rite traditionnel », Cités nouvelles, 15-10-2006


Graveure

  • « C’est de cette manière que la Bibliothèque nationale a procédé récemment à l’acquisition du fond complet de Sarah Valerie Gersovitz constitué de 316 estampes créées par elle entre 1955 et 1995. Ce graveur au talent exceptionnel, née à Montréal en 1920 est méconnue du grand public (et d’un très grand nombre d’amateurs) même bien qu’elle ait participé dans le cours de son existence à 34 expositions solo dans des musées, des galeries et universités canadiennes ainsi qu’en Allemagne et au Pérou », La Presse, 14-12-1996
  • « Ancienne des Beaux-Arts de Québec, artiste-graveure, elle [Françoise l’Abbé] a séjourné à Paris et y a enrichi sa culture », Le Devoir, 08-05-2001
  • « Conférence de François Côté, libraire et de Claire Lemay, graveure et cofondatrice de l’Atelier le Zocalo », Service du loisir, culture et vie communautraire du Vieux-Longueuil, 13-04-2005


Greffière

  • « Sophie Valois, greffière [Ville de Roxboro] », Annonce parue dans Le Reflet de l’Ouest-de-l’Ile, 06-12-1996


Groom

  • « Couchant pendant le Salon du cheval dans les camions garés au pied du hall 6 du parc des expositions de Paris, la dizaine de grooms français regardent avec envie leurs homologues allemands. Chez Hugo Simon par exemple, en plus d’un salaire d’environ 10000 francs, la groom reçoit 10% des gains du cavalier », L’Humanité, 05-12-1998
  • « Alice Gaillard est une groom de concours complet émérite et Gérard Moutiez un défenseur de la pédagogie équiestre pour tous », La Revue de l’équitation, janvier 2004


Groupie

  • « Passons sur son méprisant « Titine et les filles arrivent ». Je n’ai jamais entendu personne appeler Martine Tremblay de cette façon; elle n’a jamais été une groupie éperdue d’admiration, une directrice de cabinet trop inconditionnelle, comme il [Pierre Godin] le prétend. Je le sais parce que, à l’époque, j’étais [Louise Beaudoin] déléguée générale du Québec à Paris et que je communiquais avec elle quotidiennement. Ensuite, pendant sept ans, nous avons travaillé ensemble très étroitement », Lettre parue dans Le Devoir, 11-12 février 2006


Guerrière

  • « Lise Dion. Le repos de la guerrière. Après quatre ans de tournée, 514 représentations, quatre Olivier, deux Félix, des pubs pour le pain Gadoua, le premier rôle dans la télésérie Le Petit Monde de Laura Cadieux, une rupture professionnelle et la rénovation d’une maison de ferme, Lise Dion a décidé de prendre une pause », La Presse, 16-10-2005
  • « 1600 ans. C’est l’âge d’une momie de femme trouvée au Pérou à l;a mi-mai. La tombe contenait des armes. Il s’agirait donc d’une guerrière ou même d’une dirigeante. Jamais des armes n’avaient été trouvées dans une tombe de femme de la civilisation Moche, qui a dominé le Pérou au premier millénaire. La tombre contenait aussi des objets qu’ont traditionnellement les sépultures féminins, comme des aiguilles et du matériel à tisser », La Presse, 29-05-2006
  • « On me permettra ici, je l’espère, une note personnelle. Jeudi soir, c’est parmi un clan de femmes que j’ai franchi le cap des ans. Ces battantes, guerrières le jour dans un univers de travail si exigeant, apportaient chacune à sa manière un supplément d’äme à la soirée », Le Devoir, 20-21 janvier 2007

 

H

 


Haltérophile

  • « L’haltérophile [Christine Girard] de 25 ans de Rouyn-Noranda a établi deux records des Jeux du Commonwealth, hier, au complexe sportif Jawaharlal Nehru à New Delhi, en route vers la conquête de la médaille d’or chez les 69 kg dames », Le Devoir, 9-10 octobre 2010


Haut-commissaire

  • « À l’occasion de la Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, commémorée hier, le Secrétaire général de l’ONU [Kofi Annan] a attiré l’attention sur le fait qu’en mai, une décision du tribunal pour la Sierra Leone permettait de poursuivre le mariage forcé en tant que crime contre l’humanité tandis que la Haut Commissaire aux droits de l’homme [Louise Arbour] et l’Experte de l’ONU spécialisée sur cette question [Yakin Ertùrk] rappelaient qu’en dépit de décennies de lutte, la violence contre les femmes restait peut-être la violation la plus répandue des droits humains », Centre de nouvelles de l’ONU, 26-11-2004
  • « La haut-commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, Louise Arbour, a demandé hier au Népal « qu’il soit mis fin immédiatement aux arrestations » de responsables politiques et syndicaux et d’étudiants, qui constituent « de graves violations des droits de l’homme ». Dans un communiqué publié à Genève, Mme Arbour se dit « inquiète des informations troublantes » sur ces arrestations de membres de la société civile effectuées dans tout le pays. Elle souligne que « les personnes arrêtées font l’objet d’une détention arbitraire, sans pouvoir communiquer avec un avocat, leur famille ou les représentants d’organisations internationales ». Les droits humains fondamentaux ne peuvent être suspendus en aucune circonstance, même en période de crise », affirme Mme Arbour […] », Le Devoir, 5-6 fév. 2005
  • « La haute-commissaire des Nations unies pour les droits de l’homme, Louise Arbour, a estimé de son côté que « la violence contre les femmes est qualifiée à juste titre de crime le plus courant et le moins sanctionné dans le monde »», Le Devoir, 08-03-2007
  • « La Montréalaise Louise Arbour rentre à la maison. Elle quitte aujourd’hui ses fonctions de haute commissaire des Nations unies aux droits de l’homme. Son mandat aura duré quatre années des plus chargées », La Presse, 30-06-2008


Hell’s

  • « J’irai chanter du Barbara, du Mouloudji et du Piaf aux « vrais » sportifs, étrenner mes nouveaux bâtons sur le plat, remonter les côtes des Chics-Chocs en motoneige, boire du thé vert sur les sommets avec Isabel Richer, la Hell’s en chef », Le Devoir, 16-02-2007


Hockeyeure

  • « Les hockeyeuses. Contrairement à la croyance populaire, les femmes jouent au hockey depuis plus de 100 ans. Des dames d’Ottawa jouaient au hockey en 1889. Au début du siècle, les jeunes filles de bonnes familles pratiquaient ce sport régulièrement », L’Acadie Nouvelle, 06-03-1998
  • « De passage à l’aréna de Sainte-Anne de la Pérade, hier après-midi, pour répondre à une invitation de Hockey Québec, France Saint-Louis a revu tout son cheminement de hockeyeuse », Le Journal de Montréal, 12-04-1998
  • « Lorsque Stéphany s’amène à l’aréna, elle transporte une partie de son équipement. L’autre partie, c’est maman qui l’a sur l’épaule. Voilà où s’arrêteront les relations familiales pendant les deux prochaines heures. Car maman est l’entraineure de l’équipe, l’une des rares femmes à remplir cet emploi dans le hockey mineur montréalais. D’autant plus que, sauf la hockeyeure de douze ans, c’est un club de gars. Sylvie Kanamy réalise un rêve, elle s’en fait aussi une mission sociale », Ici Montréal, 2000
  • « C’est la hockeyeuse Daniele Goyette qui transportait l’unifolié lors des cérémonies d’ouverture des Jeux de Turin, en 2006 », Le Devoir, 30-31 janvier 2010


Huissière

  • « L’huissière du bâton noir est la messagère personnelle de la Reine qui joue ce rôle entre la Reine et les deux Chambres pour permettre à la Reine de s’acquitter de ses fonctions parlementaires », Débats du Sénat (hansard) [du Canada], 01-12-1999
  • [Voir aussi gentilhomme]


Hutue

  • « Le monde entier est encore sous le choc des actes de barbarie commis au Rwanda par les milices hutues de l’ancien régime », Impact-Campus, 15-11-1994

 

I



Idéologue

  • « Bill [Clinton] a le génie de la politique et un magnétisme que sa femme n’a pas. Mais elle [Hillary Clinton] est l’idéologue, la stratège… et la source de la discipline! C’est elle qui tient le fouet. Ils sont très différentss, ils travaillent fort bien ensemble, et elle lui laisse l’avant-scène… Hillary Clinton aurait sans doute fait un meilleur président, mais elle n’aurait pas pu se faire élire », L’Actualité, 15-04-1998


Imam

  • « Mesdames les imams. Chez les Hui, les imams sont aussi des femmes qui prêchent dans des mosquées réservées au beau sexe. Rencontre avec ces libre-musulmanes tentées par le renouveau islamique. Troisième d’une série de quatre: le correspondant du Monde poursuit son périple », Le Devoir, 18-08-2005
  • « Établi dans un édifice de Toronto qui a longtemps abrité un centre culturel japonais, le Centre culturel Noor est le seul lieu de culte musulman canadien dirigé par une femme Roshan Jamal [donc une imam?]. L’ouverture du centre en 2003 n’est pas passée inaperçue. Les musulmans conservateurs de Toronto n’ont pas trouvé très rigolo que la nouvelle mosquée permette aux hommes et aux femmes de prier côte à côte. « Il n’y a absolument rien dans le Coran qui demande aux femmes de prier derrière les hommes », rétorque celle qui tient les rênes du Centre Noor (mot arabe qui signifie Lumière). Cet esprit critique, Mme Jamal et les membres de sa communauté l’appliquent à tout: ensemble, ils relisent et réinterprètent le Coran, voient des films, tiennent des débats. Mais ils ne cherchent pas le consensus. La réflexion est le mot d’ordre. « La communauté musulmane canadienne est minée par l’ignorance. Les gens préfèrent avoir des réponses toutes prêtes, plutôt que de penser pour eux-mêmes », note Mme Jamal », La Presse, 08-01-2006
  • « Il n’est pas question, par exemple, de faire comme la musulmane américaine Amina Wuadud qui a décidé, l’an dernier, de devenir imam et de conduire une prière mixte », Le Devoir, 18-04-2006


Imposteure

  • « Tout à coup, Nadja se sent comme une imposteure », Livre La Delphinée, 1997
  • « Il est troublant qu’une pseudo-journaliste imposteure (une vraie se permettrait-elle cela?) nous accuse d’imposture, après avoir falsifié un document pour nous tromper volontairement », Lettre parue dans La Presse, 27-03-2000
  • « Portrait chinois d’une imposteure », Théâtre la Catapulte (Ottawa), septembre 2005


Individue

  • « La responsabilité de la maladie se trouve ainsi reportée essentiellement sur l’individue, à laquelle on pourrait éventuellement refuser des soins gratuits (ou imposer un ticket modérateur) si elle adopte une attitude déviante. Paradoxalement, alors qu’ils prétendent reconnaitre les déterminants sociaux de la santé, nos gouvernements évitent, par le biais d’un discours responsabilisant, de poser des actions pour contrer les effets pathogènes des conditions sociales, économiques et environnementales sur lesquels l’individue n’a aucune prise », Publication du Regroupement des centres de santé des femmes du Québec, 1995
  • « J’adhère comme individue », Prospectus de la Fédération des femmes du Québec, années 1990
  • « Individu-e-s », Prospectus de la revue française Nouvelles questions féministes, Paris, 1996
  • « Individuals/individues », Prospectus de la revue Resources for Feminist Research/Documentation sur la recherche féministe, Toronto (Ontario), 1997
  • « L’époque est à l’individualisme, et ce sont des individues qui inspirent plutôt que des mouvements. Et comme l’ère est aussi au grand brassage des institutions, cela donne des références hors normes. La filiation est toutefois claire: les femmes admirées aujourd’hui ont pour point commun avec les figures de proue classiques du féminisme d’avoir osé s’assumer », Le Devoir, 3-4 mars 2012


Informateure

  • « Toutes sortes d’idées ont circulé au sujet d’un langage qui serait spécifique aux femmes. Ces croyances étaient souvent fondées sur des perceptions sexistes ou biaisées des chercheurs ou des informateurs plutôt que sur l’étude des faits et leur vérification auprès des informateures », Livre Pour une langue française non sexiste, 2002


Ingénieure

  • « Les amazones de Kadhafi. Ses gardes du corps sont des femmes. Le colonel Kadhafi, chef de l’État lybien, aime provoquer mais il n’est peut-être pas cet horrible tyran que les États-Unis crucifient périodiquement. L’homme aurait su émanciper les Lybiennes. Ingénieures, militaires, pilotes de lignes ou institutrices, les femmes exercent les mêmes professions que leurs compatriotes masculins », Recto Verso, mars/avril 1998


Innue

  • « L’un deux [un anthropologue blanc], Rémi Savard, publie ces jours-ci chez Boréal, sous le titre La Forêt vive, une analyse de quatre récits de la genèse innue [nommée autrefois montagnaise]», Le Devoir, 30-31 oct. 2004


Instructeure

  • « Ginette Simard, instructeure RCR », Dépliant de la Fondation des maladies du cœur du Québec, 1998
  • « Madame Harrison est instructeure-gérante de l’école de danse Studio A sur Décarie », Publication spéciale de Cités Nouvelles, aout 2005
  • « Krista Parsons, 36 ans, a fait tous les métiers avant de devenir pompière à Stephenville, Terre-Neuve, il y a deux ans. Successivement maitre-nageuses, membre de la Garde côtière canadienne, instructeure en sécurité et survie, elle a même enseigné aux futurs pompiers pendant des années, avant de joindre leurs rangs. Pourquoi tous ces détours? « On nous a inculqué l’idée que le métier de pompier est réservé aux hommes, explique-t-elle. Quand j’étais adolescente, on ne m’a jamais dit que je pouvais devenir pompière », Le Devoir, 6-7 janvier 2007


Intello

  • « Marie-France Larouche, sous ses airs de petite intello, est plus fonceuse qu’on peut le croire », La Presse, 20-03-1999


Interlocuteure

  • « En réalité, ce n’est pas ce que les interlocuteures font qui leur nuit, mais ce que leurs confrères ne font pas à leurs égards : ils ne leur rendent pas la pareille ou, d’une façon plus globale, ils ne s’intéressent pas à leurs conversations », Livre Pour une langue française non sexiste, 2002


Interrogatrice

  • « L’ « interrogatrice » a alors décidé d’utiliser une autre technique. Un interprète lui a conseillé de faire croire au détenu qu’elle avait ses règles. Une interprétation stricte de la loi islamique interdit tout contact physique avec les femmes en période de menstruations, considérées comme « impures ». « L’idée était de faire en sorte que le détenu sente, après avoir parlé avec elle, qu’il était souillé et ne pouvait ainsi prier son Dieu et trouver des forces [morales] », souligne le document. La militaire a utilisé de l’encre rouge pour duper le détenu et lui en a barbouillé le visage. « Il a hurlé, craché sur elle et a bondi en avant », si violemment qu’il a brisé un des fers qu’il avait aux chevilles, souligne le document », Le Devoir, 29-30 janvier 2005


Intervieweure

  • « Intervieweur(e) », Annonce parue dans Cités Nouvelles, 03-10-1999


Intruse

  • « Le pauvre Laurent (c’est le nom de son personnage) qu’on a vu tromper sa femme allègrement se hérisse devant la présence de l’intruse [dans le film Gazon maudit] », La Presse, 08-04-1995


Inuite

  • « Le Centre d’excellence pour la santé des femmes de l’Université de Montréal présente une conférence de Claudette Lavallée, sur la Santé des femmes cries et inuites : convergences et divergences », Annonce parue dans La Presse, 20-03-2000
  • « La conversation allait rondement au sein du groupe constitué d’une vingtaine de femmes provenant du Grand Nord et du Sud urbain réunies au camp Béluga à Puvirnituq. Trop rondement peut-être. À tour de rôle, les 15 participantes inuites – chacune représentant un des 14 villages du Nunavik plus la communauté de Chisasibi en territoire cri – dressaient presque à contrecoeur la liste des problèmes de leurs communautés respectives, craignant que la journaliste présente ne retienne que ces éléments négatifs », Le Devoir, 03-08-2005


Inventeure

  • « Le Musée national des sciences et de la technologie et le Projet des femmes inventeures ont organisé une exposition itinérante appelée « Femmes d’invention » pour souligner la créativité des femmes inventeures », Perspectives, été 1991
  • « [Agathe de Repentigny] est aussi l’inventeure du sucre d’érable, dont elle fit parvenir des échantillons au roi de France », Le Devoir, 21-22 juin 2003
  • « En Europe, à partir du XIIe siècle, hommes et femmes ont exercé les mêmes métiers. On relève plein d’exemples dans les textes: prêtresse, bouchère, ferronne (qui ferrait les chevaux), chandelière, tapissière, tavernière. Il y avait aussi inventeure, conducteure et procurateure, avec un e final ! C’est le puritanisme du XIXe siècle qui les a fait disparaitre, en même temps qu’il excluait les femmes de la vie publique », Châtelaine, novembre 2006


Investisseure

  • « Quel est votre profil d’investisseure? », Prospectus du Salon Épargne-placements, 1999
  • « Familiariser l’étudiante et l’étudiant avec les lois de l’impôt sur le revenu concernant le particulier en tant que personne salariée, entrepreneure ou investisseure, ainsi qu’avec les lois d’impôt sur le revenu des corporations », Extrait du descriptif du cours « Principes de fiscalité », Université de Moncton, 2006