Les titres féminins commençant par les lettres J, K, L

Titres féminins

Vous notez des formes inédites ou insolites?
Faites-nous-en part!
Nous les ferons connaitre aux autres internautes en les intégrant en ces pages.

Écrivez-nous

J

 


Jazzwoman

  • « La jazzwoman est heureuse. Lorraine Desmarais découvre les bienfaits de la maturité 11 ans après avoir remporté le concours du Festival international de jazz de Montréal », La Presse, 09-12-1995


Joblo ou Jos-Bleau

  • « Chère Joblo. Chroniques », Titre du livre de Josée Blanchette, 2003


Journaliste

  • « Le portrait de groupe n’oublie pas les petites histoires derrière la grande. Renée Rowan, la première femme embauchée comme journaliste, raconte que, dans les années 1940, les employés recevaient leur paie, en billets, dans une petite enveloppe brune. « On donnait d’abord l’argent, la petite enveloppe, aux chefs de famille, à ceux qui avaient des enfants, à ceux qui avaient des obligations, puis à ceux qui n’en avaient pas, comme moi. On comptait que mon mari pouvait me faire vivre, donc j’étais servie en dernier. Mais ce n’est jamais arrivé que je n’ai pas eu de salaire du tout. »»L’agenda du journal Le Devoir, du 2 au 8 janvier 2010
  • « La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a rendu hommage hier à celle [Évelyn Dumas] qui « a marqué l’histoire en devenant la première femme journaliste à la Tribune de la presse»», Le Devoir, 2-3 juin 2012


Judoka

  • « [Marie-Hélène] Chisholm, une judoka qui avait terminé cinquième lors des JO d’Athènes, en 2004, a annoncé sa retraite en 2008 après avoir été incapable de se qualifier pour les Jeux de Pékin. Elle devient la première femme à occuper un poste d’entraîneur national », La Presse, 06-04-2009


Juge

  • « Sous l’œil des caméras, la confrontation de la juge de Liège Martine Doutrewe – chargée en 1995 d’instruire le rapt de Julie et Melissa, deux fillettes victimes de Dutroux – et d’un de ses enquêteurs a gardé éveillés 315 000 Belges dans la nuit du 18 au 19 décembre 1996 », La Presse, 22-02-97
  • « La première femme à être devenue juge à la Cour suprême des États-Unis, en 1981, prend sa retraite. Sandra Day O’Connor, qui était une voix cruciale pour faire pencher la balance sur des questions comme l’avortement ou la peine de mort, a annoncé sa démission hier », Le Devoir, 2-3 juillet 2005
  • « L’ex-juge de la Cour suprême du Canada, Claire L’Heureux-Dubé, elle aussi présente au camp Béluga, en rajoute. L’absence de prison en territoire nordique aurait pour effet de réduire le nombre de condamnations pour ce genre de crime. Lorsqu’un jury est constitué, les membres hésitent à condamner un des leurs en sachant que la conséquence sera son « expatriation » vers le Sud, donc un éloignement de sa famille et de sa culture », Le Devoir, 03-08-2005
  • « Si la requête en arrêt des procédures qu’il a présentée à la Cour suprême en décembre dernier la scandalisait à ce point, elle aurait pu le lui faire savoir sur le champ. Au contraire, la requête de Me Bertrand a été entendue en 15 minutes, sans qu’une question ne lui soit posée, ni un commentaire fait. Elle a aussitôt été rejetée, la juge en chef, impassible, avisant que « les motifs suivront»Le Devoir, 18-08-2005
  • « Transcontinental a encaissé un revers hier en Cour d’appel, la juge Lise Côté ayant décidé de maintenir l’injonction provisoire qui empêche l’entreprise d’imprimer Télé-Semaine, le nouveau télé-horaire de l’éditeur Claude Charron », Le Devoir, 10-11 septembre 2005
  • « Le programme de médiation judiciaire conçu et mis en place par la juge Louise Otis, de la Cour d’appel du Québec, a acquis au fil des ans une telle notoriété internationale que des juges d’un peu partout dans le monde vont venir passer cinq jours à Montréal, à compter d’aujourd’hui, pour recevoir ses enseignements et ceux de son équipe », Le Devoir, 03-10-2005
  • « « Je suis entièrement d’accord avec madame la juge en chef du Canada [Berverley MacLachlin] et l’Association du Barreau canadien pour déplorer la formule que préconise le premier ministre. Je crois qu’elle ne sert pas l’intérêt public. » La juge à la retraite [Claire L’Heureux-Dubé] se disait tout à fait satisfaite du processus de nomination retenu par l’ex-ministre libéral de la Justice, Irwin Cotler », Le Devoir, 22-02-2006
  • « Bertha Wilson, le première femme à siéger à la Cour suprême du Canada est morte. Elle avait 83 ans. Selon un communiqué, Mme Wilson, qui avait été nommée au plus haut tribunal du pays en 1982 et qui avait pris sa retraite en 1991, est décédées samedi des suites d’une maladie non précisée. […] La juge en chef Beverley McLachlin a affirmé que Mme Wilson était connue pour sa générosité et son originalité », Le Devoir, 1er mai 2007
  • « Lorraine Laporte-Landry a été nommée juge à la Cour du Québec en 1995. Elle devait cette nomination à un curriculum vitae impressionnant, à la pertinence de ses connaissances et de son expertise en matière d’administration judiciaire, et aux grandes qualités humaines qui font que celles et ceux qui l’ont connue l’ont aimée, appréciée et admirée. […] Son décès prématuré aura privé sa famille, ses amis et la justice d’une femme d’une exceptionnelle valeur », Lettre parue dans Le Devoir, 22-04-2010


Junior

  • « Actuaire junior(e). Pour le régime de retraite des professeurs et professeures de l’Université Laval », Annonce parue dans Au fil des évènements, 28-11-1996
  • « La championne junior en lever de rideau pour Karine Sergerie. Deuxième tête de série du tournoi olympique chez les 67 kilogrammes, la taekwondoïste québécoise Karine Sergerie affrontera la championne mondiale en titre junior à son premier combat aux Jeux de Londres, vendredi », La Presse, 07-08-2012


Jurée

  • « Une jurée coupable d’avoir été liée à l’accusé », La Presse, 20-06-1998

K

 


Kamikaze

  • « Elle est morte. C’est l’une des deux femmes qui se sont fait sauter lors d’un concert rock en banlieue de Moscou, le 5 juillet 2003. Les deux kamikazes avaient tué 14 autres personnes. […] Une jeune militante du Parti populaire national syrien a ouvert le bal sanglant en 1985, en précipitant sa voiture piégée contre un convoi militaire israélien au Liban. […] Dans « Les Fiancées d’Allah », une enquête sur 27 kamikazes tchétchènes publiée en 2003, la journaliste russe Ioula Iouzik a constaté qu’une seule terroriste sur 10 était mue par une idée. Les autres avaient été droguées, endoctrinées et manipulées par des chefs de guerre avant d’actionner leur ceinture d’explosifs », La Presse, 13-10-2005
  • « C’est aussi au Liban que le phénomène des femmes kamikazes apparait pour la première fois. Le 9 avril 1985, une jeune femme, Khyadali Sana, fait exploser sa voiture piégée près d’un convoi militaire israélien, faisant deux morts parmi les soldats. Au total, 41 attentats suicide ont été commis de 1982 à 1986 au Liban contre les forces américaines, françaises et israéliennes, a compilé M. Pape. Les huit premiers ont été le fait d’islamistes purs et durs, les 33 autres, celui de communistes et de socialistes. De ces 33 attentats suicide, six ont été menés par des femmes. Après Khyadali Sana, une femme, membre du PKK (Parti des travailleurs kurdes), se fera exploser pour la première fois en Turquie, tuant six soldats turcs. En juin 2000 en Tchétchénie, Hawa Barayev entre, à bord d’une voiture piégée, dans un camp militaire russe et fait 27 morts. Le 27 janvier 2002, Wafa Idriss, 28 ans, devient la première Palestinienne à commettre un attentat suicide: elle tue un homme et blesse 90 personnes en se faisant exploser rue Jaffa, une artère commerciale de Jérusalem », Le Devoir, 25-11-2005
  • « 15 morts à Babouka [Irak]. L’auteure de l’attentat a fait exploser sa bombe devant une zone étroitement surveillée, comprenant le palais de justice, le bureau de poste et les bureaux du gouverneur de la province de Diyala, selon un policier. La kamikaze avait dissimulé sa ceinture d’explosifs sous sa robe noire traditionnelle », Journal Métro, 23-06-2008
  • « Au moins 35 pèlerins chiites, dont de nombreux Iraniens, ont été tués hier dans un attentat perpétré par une kamikaze devant l’entrée du plus important mausolée chiite de Bagdad, à l’approche des commémorations de l’Achoura, temps fort de l’islam chiite », Le Devoir, 05-01-2009


Kosovare

  • « Cette jeune Kosovare porte son petit frère sur ses épaules au moment où elle franchit la frontière entre le Kosovo et l’Albanie, à Morina », Le Journal de Montréal, 22-05-1999

 

L

 


Lad

  • « Lisa explique comment bien prendre soin de son poney à la lad », Film Le poney de Lisa, aout 2004
  • « Stefan Hultman, aux anges, montre son ventre au public hilare (c’est une tradition). Ulrika, la lad de Jaded (et de Jocose), pleure toutes les larmes de son corps. Les courses, ce sont parfois des choses simples et belles comme le bonheur », Newstrot, 26-05-2007


Laissée-pour-compte

  • « Dès ses débuts, l’œuvre d’Yvonne Maisonneuve a été le microcosme du Montréal en crise, avec toute la panoplie de la misère sociale des femmes des années trente. Les épaves de la ville, les laissées-pour-compte », Madame au foyer, sept. 1998


Lanceure

  • « La gang de la petite va même plus loin que ce qu’elle avait demandé et c’est là que le grand monsieur demande à sa lanceuse de couteaux, Pauline Marois, de donner un gros suçon à l’enfant et sa gang », L’Unité, janvier 1997
  • « L’ailière [au basketball] a débuté sa carrière en quatrième année du primaire, avant de gagner les rangs des Compagnons de Cartier où elle a pu évoluer au niveau AA, entre autres. Celle [Isabelle Grenier] qui compétitionnait également au baseball depuis tout aussi longtemps, a du choisir entre les deux disciplines. « Au baseball, j’ai toujours joué avec des gars et à un calibre assez élevé. Il y a surement une part de mon succès aux lancers reliée au baseball, car j’étais lanceure et j’ai développé mon bras » », Impact-Campus, 13-04-1999
  • « La première récipiendaire du prix Pionnière Bell est l’exemple même de l’entrepreneure lanceure de tendances. Lynda Powless a commencé à publier le journal Turtle Island News en 1994 à partir du sous-sol de sa maison. Son journal emploie aujourd’hui douze personnes et est l’unique hebdomadaire autochtone au pays », Centre d’affaires Bell, 25-03-2006


Leader

  • « Dans une foule, on ne la remarque pas tant elle se fond dans le paysage. Pourtant, depuis un an, Françoise David s’est révélée comme une leader au charisme surprenant, une rassembleuse redoutable dont on dit souvent qu’elle a ressuscité le féminisme d’ici », Madame au foyer, sept. 1996
  • « Selon Mme [Louise] Harel, M. [Stéphane] Bédard a clairement fait fi de la règle qui exigeait sa neutralité dans la course, tout comme celle de la chef, de la présidente du caucus, de la leader, du whip et du whip adjoint », Le Devoir, 07-10-2005
  • « Quant à la chef de l’opposition officielle, Louise Harel, elle conserve son poste, a confirmé M. Boisclair. La leader parlementaire, Diane Lemieux, reste également en place, a-t-on appris », Le Devoir, 17-11-2005
  • « Pour une journaliste, il y a de ces affectations coupe-gorge dont on ne se sort indemne qu’avec beaucoup de doigté, d’instinct et un peu de chance. Comment, en effet, aller discuter, en camping arctique de surcroit, de la situation de la femme inuite dans le Grand Nord sans sombrer dans le cliché? Le cliché pathétique de la femme victime de l’histoire de son peuple colonisé et de son quotidien de misère. Ou alors le cliché nostalgique de la femme 125% inuite qui puise dans son savoir-faire ancestral de bonne autochtone pour trouver des solutions à ses problèmes et devenir une leader », Le Devoir, 02-08-2005
  • « Plusieurs collègues de Mme [Pauline] Marois à l’Assemblée ont eu un bon mot pour elle. « Je présume qu’elle ne trouve pas son espace actuellement dans le parti », a déclaré pour sa part la leader de l’opposition en Chambre, Diane Lemieux. « C’est une grande dame, une grande parlementaire, une grande ministre », a-t-elle ajouté. « C’est un des personnages les plus aguerris de l’équipe parlementaire. C’est une des femmes qui avait le plus d’expérience de la gouvernance de l’État québécois. C’est une des femmes qui avait le plus de réseau de contacts dans la société, que ce soit dans le monde des affaires, autant que dans les milieux plus sociaux », a fait valoir M. [Jean-Pierre] Charbonneau », Le Devoir, 21-03-2006
  • « Inversement, la défaite honorable du PS [Parti socialiste] pourrait aider Ségolène Royal – leader virtuelle mais pas officielle du parti, qui s’est fortement impliquée au second tour des législatives – à conquérir effectivement la direction socialiste, et à faire face à ses nombreux « ennemis de l’intérieur »», Le Devoir, 18-06-2007


Légitime

  • « Il n’y a rien comme un homme à femmes qui vous résiste un peu, beaucoup, passionnément. Néanmoins, il [Jean Pagé] m’a déjà confié avoir tiré un trait définitif sur ses folies de jeunesse : « Le deuxième mariage, tu niaises plus. C’est pour de bon. » Tant pis, ou tant mieux, dirait sa légitime », Madame au foyer, avril 1998


Lieutenante

  • « Pour le Parti conservateur, les libéraux essayent de faire du « mur à mur » sans tenir compte des réels besoins des parents à travers le pays. « C’est encore de l’arrogance! », tonne Josée Verner, lieutenante de Stephen Harper pour le Québec », Le Devoir, 21-09-2005


Lieutenant-colonelle

  • « Lieutenant-colonel de l’armée de l’air américaine, Eileen Collins est âgée de 41 ans. Née à Elmira, dans l’État de New York, elle a étudié les mathématiques et les sciences avant d’embrasser la carrière militaire en 1979. Sélectionnée par la NASA en 1990, elle a rejoint le corps des astronautes en 1991. Elle totalise plus de 5000 heures de vol sur quelque 30 types d’appareils. Lors de sa mission de 1995 à bord de Discovery, Eileen Collins avait été la première femme à piloter une navette spatiale. Cette mission (STS-63) avait été le premier vol commun entre un vaisseau américain et la station russe. Discovery s’était approchée de Mir à dix mètres. Eileen Collins est mariée et mère d’une petite fille », Le Devoir, 05-03-1998
  • « La présence à ce symposium de Son Altesse Royale la Princesse Astrid, Lieutenant-colonelle du Service médical militaire, est annoncée », Symposium antipersonnel : aspects politiques, médicaux, humanitaires, socioéconomiques et préventifs, tenu à l’Hôpital militaire Reine Astrid, Bruxelles, Belgique, le 25-02-2000


Lieutenante-gouverneure

  • « La Louisiane, qui se prépare à célébrer son tricentenaire en 1999, compte miser sur ses origines françaises, sa cuisine cajun, ses nombreux festivals et ses alligators pour courtiser les touristes Québécois. C’est du moins ce qu’a annoncé la lieutenant gouverneur de la Louisiane, Kathleen Babineaux Blanco, de passage à Montréal la semaine dernière », La Presse, 18-10-1997
  • « La Lieutenant-gouverneur, son Honorable Lise Thibault, a partagé quelques moments avec les scouts de la Ville de l’Ile-Bizard, le dimanche 10 octobre dernier », Cités Nouvelles, 17-10-1999
  • « La personnalité retenue devait donc être connue du grand public. hier, le nom le plus souvent cité était celui de l’actuelle lieutenante-gouverneure du Québec, Lise Thibault, en poste depuis 1997 », Le Devoir, 04-08-2005
  • « Un dernier argument en faveur de ce qui parait: puisque les excès de l’ex-lieutenante-gouverneure, Lise Thibault, fonc actuellement l’objet d’une cause criminelle, la transparence absolue est fondamentale », Le Devoir, 6-7 février 2010


Locuteure

  • « Semblablement, la plus grande variation dans les intonations des locuteures et leurs changements intonatifs plus fréquents et plus rapides, qui s’expliquent notamment par les rôles et activités que celles-ci exercent (les soins aux enfants, par exemple), ont d’abord été identifiés comme de l’instabilité, pour être renommés, par des chercheures féministes, du dynamisme », Livre Pour une langue française non sexiste, 2002
  • « Cette penseure [Cheris Kramarae] a ainsi suggéré que les femmes ont été jaugées non pas selon leur fréquence de parole par rapport aux hommes, mais plutôt en comparaison avec les femmes silencieuses. Ainsi, ajoute-t-elle, dès qu’une locuteure prend la parole, elle a déjà trop parlé », Livre Pour une langue française non sexiste, 2002


Luronne

  • « Nous, c’est-à-dire huit joyeux lurons et luronnes qui avaient joué ensemble dans En pièces détachées de Michel Tremblay, l’année dernière, et qui ne souhaitaient qu’une seule chose : jouer de nouveau ensemble, juste pour le plaisir », Au fil des évènements, 23-11-1995


Lutine

  • « Si vous n’avez pas la chance de rencontrer un lutin ou une lutine lors de leur passage, vous pourrez remplir ce coupon et le retourner au SASC, avant le 24 novembre », Au fil des évènements, 16-11-1989
  • « C’est à Place Sainte-Foy que Marie la lutine travaille. Cette année, elle est l’envoyée spéciale qui photographie les enfants en compagnie du père Noël. Le reste de l’année, elle vit au pôle Nord, à la manufacture de jouets », Voir, 02-12-2004
  • « Le Père Noël et la petite lutine. Conte de Noël collectif avec nos correspondants », École Rose-des-Vents, 2005


Lutteuse

  • « Lutte: La Lavalloise Martine Dugrenier est vice-championne du monde dans la catégorie des 67 kg. La lutteuse de 26 ans s’est inclinée face à la Chinoise Lili Meng en finale des championnats du monde à Budapest, en Hongrie », Métro, 04-10-2005